Végétaliennes tous les jours

Parce que changer le monde est un sport d’équipe

Nous avons peut-être fait notre promesse d’offrir des produits végétaliens, mais nous sommes bien conscients que nous ne sommes pas les premières personnes à avoir cette idée. En fait, il existe des centaines de milliers de végétaliens à travers le monde qui ont développé un amour radical pour les créatures vivantes dans leur routine quotidienne. Chacun d’eux fait sa propre affaire, trouvant sa façon unique d’exprimer son végétalisme. Ils adoptent peut-être des langages différents, mais ils ont tous une chose en commun : ils défendent tous les jours leurs valeurs.

Nous avons donc pensé que si assez de végétaliens ordinaires se mettant ensemble peuvent apporter des changements extraordinaires, pourquoi ne pas prendre un moment pour en célébrer quelques-uns? Voici trois femmes qui, grâce à leur passion et leur intégrité, font profil bas pour changer le monde.

loading
Woman smiling

LA VAGABONDE

Joanna est originaire de l’Allemagne. Elle parle de végétalisme et de durabilité sur son blogue Planet Bananna

@planetbananna_

Lorsque je suis devenue végétalienne il y a quelques années, je me souviens que j’étais assez fâchée. J’ai déjà eu une chicane avec un homme qui s’est terminé par moi en train de crier au sujet des falafels dans un club bondé!

Ce n’est qu’au moment où je suis partie en voyage à travers le monde que j’ai pu mettre mes idées en perspective. Ça m’a vraiment ouvert les yeux face au végétalisme dans le contexte de la durabilité. J’ai beaucoup appris au sujet de l’environnement de la part de personnes qui ont consacré leur vie à le protéger. J’ai vu de mes propres yeux les relations que les personnes entretenaient avec la nourriture selon le contexte culturel et socioéconomique. Par exemple, j’ai rencontré un homme en Amérique du Sud qui m’a dit qu’il était depuis toujours un végétalien, car il ne pouvait se payer de la viande.

loading
Woman sat in the sun outside
loading
Woman sitting outside smiling

« Je n’aime pas me concentrer sur ce qui est mauvais; j’aime mettre l’accent sur ce qui est possible. »

Joanna

Le danger que le végétalisme puisse être associé aux riches femmes blanches qui font du yoga et mangent du quinoa existe définitivement. En dehors de l’Occident, il existe de nombreuses cultures ayant une relation plus saine avec la planète.

Maintenant, j’aime partager mes idées par le biais de mon blogue et en éduquant les autres. J’aime agir avec bienveillance, optimisme et compassion. Je n’aime pas me concentrer sur ce qui est mauvais; j’aime mettre l’accent sur ce qui est possible. Je pense que partager de la nourriture avec d’autres personnes est toujours une excellente façon d’entamer la conversation. Je cuisine aussi une recette de macaronis au fromage qui, je suis convaincue, pourrait transformer toute personne en végétalienne du jour au lendemain!

loading
Woman swimming underwater will crocodile

LA SIRÈNE

Bianca Molina est une plongeuse en apnée de la Floride, aux États-Unis

@biancavegana

Je suis une fille de la nature. J’ai grandi près de l’eau et nous allions à Puerto Rico, d’où ma famille est originaire. Pour moi, être près de la nature me donne l’impression d’être à la maison.

J’ai toujours dit que j’étais une amoureuse des animaux, mais je me souviens du moment où mon point de vue sur les animaux a entièrement changé. J’étais assise sur une plage et je mangeais un sandwich au fromage fondu, il y avait de belles vaches qui marchaient sur la plage avec leurs bébés. Ces derniers buvaient le lait de leur maman et j’ai soudainement pris conscience : « ce n’est pas à moi d’utiliser ce lait, c’est pour eux. » Selon moi, le végétalisme, c’est de respecter la nature.

loading
Woman swimming in mermaid costume
loading
Woman swimming in mermaid costume

« Je me suis rendu compte que ce n’est pas à moi d’utiliser ce lait, c’est pour eux. »

Bianca

En tant que plongeuse en apnée, mon endroit préféré est d’être sous l’eau, c’est si paisible. Je vois des choses incroyables dans l’océan. Récemment, un alligator est venu me dire bonjour au Mexique. Les gens me demandent si j’ai peur dans l’océan, mais non, je n’ai jamais peur. Je me sens comme « Hé! Je suis ici, mais c’est votre monde. »

Mon cœur se déchire lorsque je vois des gens faire de la pêche sous-marine. Je profite de toutes les occasions que j’ai pour partager mon amour pour la vie marine et je ferai tout ce que je peux pour la respecter. J’écris même un livre de recettes végétaliennes sur les fruits de mer.

loading
Woman with pink hair and glasses smiling

L’ARTISTE

Tanya est une maquilleuse pour mariées d’Oxfordshire, au R.-U.

@tanyawestley_hmua

Je suis végétalienne depuis environ sept ou huit ans maintenant. J’ai toujours été au courant des produits de beauté sans cruauté, mais j’ai appris que le terme « sans cruauté » ne signifiait pas « végétalien ». Alors, j’ai décidé de faire quelque chose pour y remédier.

Toutes les mariées que je maquille ne sont pas végétaliennes, mais ce que je fais intrigue beaucoup de personnes. Elles me posent des questions au sujet du concept sans cruauté et les séances de maquillage sont une façon de rejoindre les personnes en douceur.

L’un des événements les plus touchants que j’ai jamais fait était le mariage d’une femme végétalienne depuis toujours qui se mariait, car elle était atteinte d’une maladie en phase terminale. C’était vraiment important de maintenir sa position morale et qu’elle se sente comme une reine le jour de son mariage. Lorsqu’elle est décédée, sa fille m’a écrit pour me dire quelle importance cela avait eue pour sa mère de pouvoir rester fidèle à sa morale lors du jour J. C’est un honneur pour moi de pouvoir offrir aux gens cette option.

Les gens estiment qu'il est frivole d'investir dans les cheveux, le maquillage et les produits de beauté, mais je ne crois pas que vous devriez faire des compromis par rapport à vos convictions pour paraître formidable. C’est tout simplement si enrichissant que je puisse le faire en travaillant.