Skip to content Skip to site navigation Skip to footer

QU’EST-CE QUE L’AMOUR DE SOI?

L’AMOUR DE SOI EST NOTRE SUPER POUVOIR

Vous connaissez la marche à suivre. Le disque qui répète interminablement : « Prenez soin de vous-mêmes », « Soyez bons envers les autres », « Soyez bons envers vous-mêmes », « Soyez respectueux de votre planète ». Des convictions fondamentales qui nous tiennent vraiment à cœur et dont nous nous préoccupons. Toutefois, à quel moment ne deviennent-elles rien de plus que des mots sur une page, des phrases sur votre écran? Vous devez vous arrêter et vous poser cette question maintenant : vous aimez-vous?

Woman holding book that reads 'be the change' on the cover

Il ne s’agit pas d’aimer votre dernier achat. D’aimer la dernière tendance en maquillage que vous avez essayée. La dernière chose que vous avez réussi à faire ou la nouvelle relation que vous vivez. Bien sûr, ces choses aident à vous élever, mais qu’en est-il de vous aimer vous-mêmes? Il existe une tonne de choses qui ne vous concernent pas, mais qui, nous aimons croire, nous font sentir bien. Ces choses peuvent être gratifiantes et satisfaisantes. Qu’est-ce que les personnes veulent dire lorsqu’elles parlent d’amour de soi?

Voici comment nous aimons y penser : l’amour de soi va bien au-delà du fait de se sentir bien dans sa peau. C’est plus gros et plus profond que tout ce que vous avez éprouvé par le passé. Ça pourrait même vous rendre inconfortable, et c’est correct. L’amour de soi, c'est s’apprécier, s’accepter soi-même et se donner la permission de prendre sa place pour ce que nous sommes vraiment.

Tommy

« Reconnaître et célébrer tous les aspects de moi-même est un acte d’amour de soi. »

Tommy Dorfman
ACTEUR ET ÉCRIVAIN

Au début du parcours de Tommy pour s’aimer soi-même, le doute envers lui-même s’est manifesté de bien des façons. « Parfois, ça me paralysait, j’ai même dû rater des événements importants ou louper des rencontres avec ma famille et mes amis. Ce cheminement a catalysé dans ma vie beaucoup de haine et de négativité envers moi-même. » Aujourd’hui, la pleine confiance de Tommy est présente dans ce qu’ils font — que ce soit de faire du théâtre, de la mise en scène ou toute autre forme de leur expression créative dynamique. Pour Tommy cependant, aller au-delà de ce qui les pousse à douter d’eux-mêmes ne fait que partie de leur exercice quotidien. Pour eux, cet exercice peut être tout ce qui leur rappelle qu’ils méritent cette vie.

Comme Tommy, nous croyons fermement que l’amour de soi est un exercice continu qui nous fait prendre pleinement conscience de nous-mêmes tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, qui stimule l’acceptation de soi et nous encourage à prendre soin de nous-mêmes. L’amour de soi interrompt les voix négatives dans notre tête. C’est de faire une longue marche, lire un livre ou allumer votre bougie préférée. On peut le définir comme tout ce qui vous permet de reconnaître votre valeur et ce qui vous fait sentir comme la meilleure version de vous-mêmes.

POURQUOI L’AMOUR DE SOI EST-IL IMPORTANT MAINTENANT?

Pratiquer l’amour de soi est plus important que jamais. Le monde fait face à des changements colossaux. Nous en sommes témoins dans la politique, l’environnement et la technologie. Nous l’observons dans les conversations portant sur les préjugés sexistes, l’injustice raciale, les inégalités identitaires. Tout reposant sur un terrain instable, il n’est pas surprenant que nous doutions de nous-mêmes, ce qui nous pousse à nous questionner sur notre capacité d’agir et notre valeur.

Avec les perturbations qui nous entourent, les changements positifs et négatifs, n’est-il pas le temps de nous demander ce que nous souhaitons, quel genre d’être humain voulons-nous devenir et quel genre de monde voulons-nous aider à façonner?

Char Ellesse

Comment pouvons-nous croire plus fermement en nous-mêmes et en nos systèmes de convictions si ça ne vient pas de l’intérieur de nous-mêmes? Ce qui veut dire d’apprendre à nous accepter d’abord et d’apprendre à nous aimer ensuite. Nous devons commencer par apprendre à nous connaître, savoir ce qui nous importe dans le monde avant de nous attaquer à quel type d’agent de changement nous souhaitons devenir. Commençons en nous engageant envers une cause qui nous tient à cœur. L’action ultime en est une d’amour de soi, parce que cela signifie que nous nous épanouissons et que nous acceptons qui nous sommes, nous rendant ainsi plus forts et des citoyens plus engagés à l’égard du monde.

Ce qu’on nous enseigne à croire

Le problème est le suivant : on nous enseigne très tôt à croire que nous valons peu : que nous sommes pas assez bons, que nous ne sommes pas assez jolis, pas assez polis, pas assez intelligents, pas assez forts. La triste vérité est que les femmes sont souvent les plus durement touchées lorsqu’il est question de ces projections sociétales et familiales engendrant des sentiments d’incompétence. Nous réagissons en nous efforçant d’atteindre la perfection, en essayant de réussir dans toutes les sphères de notre vie ou en nous retirant, en nous renfermant et en restant silencieux.

Nous voyons la pression et les normes impossibles que l’on nous apprend en grandissant et que, plus tard, nous retenons à l’intérieur de nous-mêmes, sans nous en rendre compte. Nous les voyons se concrétiser dans nos foyers, au travail et dans nos relations. C’est exactement cette idée filtrée, déformée et complètement inatteignable d’être parfaits que nous souhaitons mettre au défi et repousser.

Nous vivons dans un monde imparfait où les marques et les entreprises continuent de profiter de nos insécurités en ébranlant notre estime de soi et notre sentiment de beauté, et en se nourrissant à même notre doute envers nous-mêmes.

La plupart d’entre nous croient encore à ce que l’on nous a enseigné — que nous ne sommes pas assez bons comme nous sommes. Cette conviction ne nous permet pas de grandir. Nous pouvons choisir de continuer à y croire ou choisir une autre voie et considérer l’amour de soi comme notre super pouvoir pour transformer le doute envers nous-mêmes en actions véritables, pour nous-mêmes et les personnes qui nous entourent.

Larissa

« En tant que femme afroautochtone et jeune maman, l’amour de soi commence par la compréhension du comment et du pourquoi on m’a enseigné à douter de moi-même. »

Larissa Crawford
FONDATRICE DE FUTURE ANCESTORS SERVICES

Le parcours de Larissa vers l’amour de soi a commencé lorsqu’elle s’est rendu compte qu’il était mauvais pour elle et les autres autour d’elle qu'elle doute d’elle-même. « Si je me diminue, si je pense moins à ma culture et à mon peuple… Si je ne m’identifie pas fièrement à la personne que je suis, qui sont ceux dont les intérêts sont défendus? » À travers la perspective globale de Larissa, l’amour de soi est quelque chose qui lui donne le pouvoir de lutter pour un monde meilleur tout en lui permettant d’établir des liens avec ses ancêtres, ses terres et les générations futures. « L’amour de soi signifie de chercher à comprendre ce qui globalement fait en sorte que nous sommes qui nous sommes. Qu’en est-il de notre culture, de nos communautés, des terres sur lesquelles nous habitons, de nos ancêtres, qu’est-ce qui fait de moi moi? »

Comme Larissa, une fois que vous possédez l’amour de vous-mêmes, vous détenez le pouvoir de passer à l’action et de lutter pour apporter des changements significatifs. Larissa nous rappelle que ce même amour de soi qui nous maintient terre à terre peut nous amener partout où nous désirons aller.

L'AMOUR DE SOI POUSSE À L’ACTION

Nous croyons que l’amour de soi a le pouvoir de pousser à l’action. C’est une question d’accomplir des actions conscientes (grandes ou petites) et de nous élever ensemble. Un élément clé de l’action collective repose sur le fait que les entreprises jouent un rôle et prennent des responsabilités. Comme la fondatrice de The Body Shop, dame Anita Roddick l'a déjà dit : « On ne doit jamais être poussé à croire que les entreprises ne jouent pas un rôle pour aborder les grands enjeux, car c’est absolument le cas. »

The Body Shop store window

Nous avons toujours repoussé les normes de la société, encouragé l’autonomisation et nourri le militantisme. En 1998, nous avons affirmé notre position quant au positivisme corporel à l’aide de notre campagne sur l’estime de soi qui mettait en vedette une poupée de taille 16 que nous appelions Ruby. Le slogan était : « Trois milliards de femmes ne ressemblent pas à des mannequins vedettes et seulement 8 en ont l’air. » En 2021, nous prenons position à l'égard du doute envers soi-même, la modification des normes et les limites personnelles et sociétales.

En tant que société de produits de beauté, fondée par une femme, nous croyons fondamentalement que tout le monde a le droit d’être entendu, de se sentir beau, vu, cru, respecté et aimé. Nous observons comme jamais auparavant le mouvement de fond du militantisme féminin, mais il reste tant d’affaires non résolues chez les femmes de tous âges, de tous milieux et de toutes origines qui demeurent terriblement sous-représentées, n’ayant aucune voix ni capacité d’agir.

Lorsque nous avons demandé à l’actrice de changement et fondatrice de @girlswillbeboys_, Char Ellesse, de quelle façon elle comprenait le fait que l’amour de soi pousse à l’action, elle nous a répondu que sa propre existence était un acte de défi. Elle explique que : « En tant que femme, surtout en tant que femme noire, femme noire queer, le fait que j’existe, c’est du défi. Point à la ligne. J’ai l’impression que le monde n’a pas été bâti pour des gens comme moi. Pour moi, c’est de la rébellion de faire ce qui me plaît et d'y réussir. »

Les personnes phares courageuses comme Char nous rappellent que grâce à l’acceptation et à l’amour de soi, on peut accomplir de véritables changements. Accomplissez une action positive et donnez-vous l’amour que vous méritez parce qu’être assez signifie que chacun d’entre nous peut aussi être assez.

Sara

« M’accorder la grâce d’exister est un acte d’amour de soi. »

Sara Mora
MILITANTE POUR LES DROITS DES IMMIGRANTS, CONTEUSE ET POÈTE

« Mes pensées intimes et mes insécurités me paralysaient. Plus je réfléchissais aux mille et une raisons pour lesquelles je ne valais rien, plus mes rêves et mes objectifs me semblaient loin. » En tant qu’immigrante sans papier, Sara se souvient qu’elle doutait constamment d’elle-même, en plus de lutter contre d’accablantes insécurités liées à son image corporelle. « Lorsque nous travaillons sur l’intérieur de notre personne, ça se reflète à l’extérieur de nous-mêmes et ça nous permet de nous aimer véritablement. » Sara s’est courageusement élevée d’un statut invisible et sans papier pour partager publiquement son témoignage. Elle a depuis fondé une organisation qui met en lumière les voix mal desservies. Voici le conseil de Sara pour toute personne entamant son cheminement : « Tous les outils dont vous avez besoin se trouvent à l’intérieur de vous-mêmes. »

Comme Sara, nous savons qu’aborder nos peurs et nos doutes les plus profonds peut nous rendre vulnérables. Cependant, sous cette vulnérabilité se cache de la force, une force intérieure que vous ne tirerez que de vous-mêmes. L’acceptation de soi se transforme en amour de soi et cet amour deviendra votre atout le plus puissant, une carte maîtresse que vous pouvez exploiter pour changer le monde.

Nora McInerny

« L’amour de soi ressemble à n’importe quel amour : c’est un processus, un nom, l'exploit d’accepter et de pardonner encore et encore »

Nora McInerny
ÉCRIVAINE ET FONDATRICE DE STILL KICKIN

Durant l’année que Nora décrit elle-même comme une « année marquante », cette dernière a affronté une série d’événements tragiques qui ont changé le cours de sa vie. Une fausse-couche, le décès de son père et la perte de son mari en raison d’un cancer au cerveau, le tout, en quelques mois. Elle se souvient qu’elle ne pouvait même pas dire à cette époque qu’elle s’aimait un peu. Par contre, grâce à l’approche candide de Nora face au deuil, grâce à l’écriture et à sa présence tout entière, elle continue d’inspirer d’autres personnes avec son point de vue plein d’esprit face aux choses et aux sentiments qui font de nous des êtres humains. « Je pense que l’amour de soi réside en partie dans la prise de conscience que nous avons toujours eu de la valeur, que nous avons toujours valu la peine… et qu'où nous sommes, n’est pas nécessairement où nous nous trouverons toujours. »

Chez The Body Shop, nous sommes conscients que le parcours vers l’amour de soi est différent pour tout le monde. Peu importe ce qui a déclenché votre cheminement, ou même si votre aventure n’a pas encore commencé, sachez qu'importe où vous êtes ou les difficultés et les circonstances que la vie met sur votre chemin, c’est un endroit où votre parcours vers l’amour de soi peut commencer.

1 MILLION D’ACTES D’AMOUR DE SOI

Comment voyez-vous cela? Que pouvons-nous faire, que ce soit de méga actes ou des actes discrets qui nous sont familiers ou nous font sortir de notre zone de confort, pour aider à nous élever ensemble grâce au pouvoir de l’amour de soi?

Illustration of people holding a pink heart

Avec votre aide et celle d’autres personnes sans peur qui s’élèveront avec nous, nous souhaitons inspirer 1 million d’actes d’amour de soi à travers la planète en 1 an. Car, si nous commençons, peu importe que les actes soient grands ou petits, chacun d’entre nous peut faire naître en soi de l’amour pour soi-même, encourager l’amour de soi à grandir en nous et être témoin d’un monde meilleur pour tous. Aucune histoire de modification du statu quo ou de difficultés avec le sentiment de doute envers soi-même n’est trop insignifiante ou ennuyante pour la partager.

Nous pouvons tous tirer des leçons de l’histoire de l’entraîneuse physique et militante Sophie Butler qui nous explique comment devenir handicapée peut survenir en un instant et comment une aventure vers l’amour de soi dure toute une vie. Comme elle le dit elle-même, l’amour de soi est « à son zénith lorsqu’il est dans une organisation collective. Nous pouvons alors vivre dans un monde en étant audacieux et autonomes, pour aider à élever toutes les autres personnes. »

Suivrez l’exemple de Sophie, alors que nous nous aventurons ensemble dans le monde. Sachez que c’est le début de notre aventure. Lorsque nous serons unis par l’amour de soi, que nous puiserons dans notre super pouvoir miraculeux de l’amour de soi, nous serons inarrêtables.

Sophie Butler

« Lorsque nous vivons dans un monde en montrant notre audace et notre autonomie, nous élevons toutes les autres personnes. »

Sophie Butler
ENTRAÎNEUSE PHYSIQUE ET MILITANTE