Fortsätt till innehåll Fortsätt till webbplatsnavigering Fortsätt till sidfot

FAITES CONNAISSANCE AVEC NOS PERSONNES PHARES

Chez The Body Shop, nous croyons que l’amour de soi est notre super pouvoir qui nous permet de nous élever ensemble pour apporter des changements.

C’est pourquoi, nous souhaitons offrir une plateforme au nouveau mouvement collectif mondial de personnes sans peur qui ont entamé leur parcours pour s’aimer et qui se sentent habilitées à organiser, à s’élever contre et à défier ce qui est brisé pour lutter pour un monde plus juste et beau.

Lisez ici les histoires inspirantes de nos personnes phares pour découvrir comment elles ont entamé leur parcours et partagé cet amour avec le reste du monde.

Tommy Dorfman, acteur et écrivain

Tommy utilise leur plateforme pour célébrer l’expression de soi et pour sensibiliser le monde à l’égalité, l’injustice et la discrimination.

Tommy

« Reconnaître et célébrer tous les aspects de moi-même est un acte d’amour de soi. »

Tommy Dorfman
ACTEUR ET ÉCRIVAIN

Quand ton parcours vers l’amour de toi-même a-t-il commencé?

Je pense que j’ai vraiment commencé à m’aimer moi-même quand j’ai commencé à mieux prendre soin de mon corps et de mon esprit. Aux débuts de mes années collégiales, je suis devenu sobre et, pour moi, cette prise en main ressemblait à toute une évolution pour m’aimer moi-même, qui a commencé par faire mon lit, téléphoner à mes parents, être honnête avec les autres pour enfin retrouver la sérénité avec moi-même, parce que je ne vivais plus dans les mensonges.

Qu’est-ce que l’amour de soi signifie pour toi?

Pour moi, l’amour de soi, c’est de me répéter que je mérite cette vie et même lorsque les gens essaient de me briser, lorsqu’ils vomissent leur négativité, leur transphobie et leur homophobie, ce n’est pas le reflet de qui je suis en tant que personne.

Comment partages-tu le pouvoir de l’amour de soi?

Je partage le pouvoir de l’amour de soi en faisant de mon mieux pour le vivre et donner l’exemple sans forcer les autres à ressentir l’amour que j’ai pour moi-même, mais en étant simplement mon véritable moi-même.

Larissa Crawford, fondatrice de Future Ancestors Services

Fondatrice de Future Ancestors Services, maman et connectrice de générations, Larissa partage ses connaissances sur les Autochtones, la justice climatique et l’antiracisme à travers le monde.

Larissa

« En tant que femme afroautochtone et jeune maman, l’amour de soi commence par la compréhension du comment et du pourquoi on m’a enseigné à douter de moi-même. »

Larissa Crawford
FONDATRICE DE FUTURE ANCESTORS SERVICES

Qu’est-ce que l’amour de soi signifie pour toi?

Pour moi, l’amour de soi signifie de chercher à comprendre ce qui globalement fait en sorte que nous sommes qui nous sommes. Qu’en est-il de notre culture, de nos communautés, des terres sur lesquelles nous habitons, de nos ancêtres, qu’est-ce qui fait de moi moi?

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui entame son parcours vers l’amour de soi?

De vraiment prendre le temps d’identifier : « Qu’est-ce que je dois faire pour aller de l’avant de façon plus saine pour atteindre l’amour de soi? » De plus, en comprenant comment et pourquoi on nous a enseigné à douter de nous-mêmes, nous développons de manière proactive notre capacité à éloigner le doute envers nous-mêmes.

De quelle façon changerais-tu le monde?

Nous pouvons commencer à réfléchir et à comprendre comment nos actions et nos inactions modèlent les réalités de nos générations actuelles et futures. Que nous souhaitions le reconnaître ou non, nous changeons tous le monde.

Sara Mora, militante pour les droits des immigrants, conteuse et poète

Militante et conférencière, Sara a fondé PopulationMic, un projet média pour mettre en lumière les voix et les communautés n’ayant pas le droit de parole.

Sara

« M’accorder la grâce d’exister est un acte d’amour de soi. »

Sara Mora
MILITANTE POUR LES DROITS DES IMMIGRANTS, CONTEUSE ET POÈTE

Au début de ton parcours vers l’amour de toi-même, comment te sentais-tu quand tu doutais de toi-même?

Mes pensées intimes et mes insécurités me paralysaient. Plus je réfléchissais aux mille et une raisons pour lesquelles je ne valais rien, plus mes rêves et mes objectifs me semblaient loin.

Comment as-tu transformé le doute envers toi-même en acceptation de toi-même?

J’ai vraiment commencé à transformer le doute envers moi-même en acceptation de moi-même lorsque j’ai appris à aimer les moments difficiles et mes insécurités plutôt que de les chasser. J’ai accepté ces moments pour ce qu’ils étaient et je me suis permis de ressentir les émotions qui m’habitaient dans ces moments.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui entame son parcours vers l’amour de soi?

Sachez simplement que vous possédez tous les outils dont vous avez besoin à l’intérieur de vous-mêmes. Le fait de vous aimer et de vous remercier contribue à votre parcours vers l’amour de vous-mêmes. Alors, avec la patience et la bienveillance, vous multipliez cette gratitude.

Nora McInerny, écrivaine et fondatrice de Still Kickin

Auteure et fondatrice de la compagnie Still Kickin, Nora a maîtrisé l’art d’aborder les situations de la vie de manière remarquable et plaisante. Sa fondation fournit un soutien économique aux personnes dans le besoin.

Nora McInerny

« L’amour de soi ressemble à n’importe quel amour : c’est un processus, un nom, l'exploit d’accepter et de pardonner encore et encore »

Nora McInerny
ÉCRIVAINE ET FONDATRICE DE STILL KICKIN

Quand ton parcours vers l’amour de toi-même a-t-il commencé?

Je pense que nous naissons en nous aimant nous-mêmes. Je pense que nous naissons en sachant que nous appartenons à ce monde, que notre place est ici, que nous en valons la peine. Les messages que nous entendons et les messages que nous perpétuons à l’intérieur de nous-mêmes les réduisent petit à petit avec le temps.

Comment le fait d’avoir été isolée a-t-il changé ta façon de penser à l’amour de soi?

Je ne veux pas oublier ce que cette période m’a appris, à savoir que ce que nous possédons, ce sont les uns les autres. Et si je veux être, et je le souhaite désespérément, un endroit stable pour d’autres personnes, je dois être un endroit stable pour moi-même.

Qu’est-ce qui te passionne?

La beauté d’être en vie est que nous avons la chance de ressentir une joie immense et incommensurable, suivie d’une douleur profonde, et chacune de ces expériences a son importance. Vivre chacune de ces expériences a de l’importance. Être témoin de ces expériences avec d’autres personnes a de l’importance — ces grands changements que nous mourons d’envie de voir — ils ont des débuts modestes. Ils commencent à l’intérieur de nous-mêmes.

Char Ellesse, fondatrice de @GirlsWillBeBoys_

Char est la fondatrice de @girlwillbeboys, une plateforme en ligne estompant les lignes entre les rôles de genres.

Char Ellesse

« En tant que femme noire queer, le fait que j’existe, c’est du défi. »

Char Ellesse
CRÉATRICE DE CONTENU ET ACTRICE DE CHANGEMENTS

Qu’est-ce que l’amour de soi signifie pour toi?

L’amour de soi, c’est de se choisir soi-même encore et encore et encore, peu importe qui vous dit que vous ne devriez pas ou qui vous fait sentir que vous ne devriez pas.

Mon appel à la raison pour m’aimer moi-même s’est produit lorsque je me suis rasé les cheveux il y a environ six ou sept ans. Ça a été pour moi le moment où j’ai commencé à créer une plateforme qui encourageait d’autres personnes à partager leur histoire de découverte d’elles-mêmes et de l’importance de s’aimer soi-même. Je souhaite encourager les femmes et les personnes non binaires à faire ces premiers pas qui m’ont aidée.

Avec toute expérience que vous vivez, savoir que vous n’êtes pas seule est la clé pour vous aider à aller de l’avant avec votre parcours. J’ai l’impression que lorsqu’il existe un mouvement ou qu’il y a un partage d’histoires, ça vous aide à vous sentir vue et ça valide votre expérience.

Que changerais-tu dans le monde?

Une chose que je changerais dans le monde serait de supprimer toute cette toxicité ciblant les personnes marginalisées.

J’ai l’impression que, surtout en tant que femme, surtout en tant que femme noire, femme noire queer, le fait que j’existe, c’est du défi. Point à la ligne. J’ai l’impression que le monde n’a pas été bâti pour des gens comme moi. Pour moi, c’est de la rébellion de faire ce qui me plaît et d'y réussir.

Comment déclenches-tu le pouvoir de l’amour de soi?

La clé pour déclencher le pouvoir de l’amour de soi est d’être attachée à la cause et de comprendre que c’est un parcours, et non pas une destination. C’est une chose sur laquelle on doit continuellement travailler.

L’amour de soi n’est pas linéaire et il y aura des hauts et des bas, mais pourvu que vous alliez de l’avant, alors tout ira bien.

Sophie Butler, entraîneuse physique et militante

Sophie est une entraîneuse physique et une militante qui fait campagne pour appuyer les femmes et les autonomiser grâce à l’éducation.

Sophie Butler

« Lorsque nous vivons dans un monde en montrant notre audace et notre autonomie, nous élevons toutes les autres personnes. »

Sophie Butler
ENTRAÎNEUSE PHYSIQUE ET MILITANTE

Comment pouvons-nous apprendre à nous aimer?

La clé pour déclencher le pouvoir de l’amour de soi est de tout remettre en question.

Tout au long de notre vie, on nous a tant appris et nous avons subconsciemment appris tellement de choses, alors il faut se questionner pourquoi. Si vous vous réveillez, que vous vous regardez dans le miroir et que vous pensez : « Je n’aime pas ça », demandez-vous pourquoi. Lorsque vous vous remettez en question, vous pouvez aller de l’avant et commencer à déclencher les mécanismes vous permettant de vaincre ce processus entraînant des pensées négatives.

J’adorerais pouvoir habiliter plus de personnes à tout remettre en question. C’est vraiment la chose la plus puissante. Vous pouvez faire en sorte que ces personnes s’aiment elles-mêmes, mais vous pouvez aussi les aider à s’arrêter et à penser à la raison pour laquelle elles ne s’aiment pas. Parce que lorsque vous vous mettez à penser à la raison pour laquelle vous ne remplissez pas votre vie avec de l’amour envers vous-mêmes, bien il n’y a pas vraiment de bonnes raisons à ça.

À quel point l’amour de soi collectif est-il puissant?

Je pense que l’amour de soi est vraiment à son degré le plus puissant quand il règne en formation collective et que nous faisons tous front commun avec notre propre amour de nous-mêmes personnalisé. Je pense que lorsque nous vivons dans un monde en montrant notre audace et notre autonomie, nous élevons toutes les autres personnes.

Comment aides-tu les autres à s’aimer eux-mêmes?

Je pense qu’aider les autres à s’éveiller au pouvoir de l’amour de soi commence vraiment à l’intérieur de soi-même. Lorsque vous entamez votre parcours vers l’amour de soi, la chose la plus importante est tout simplement d’être bienveillante envers vous-mêmes. Je ne pense pas que nous nous réveillons toutes un jour et que nous arrivons à nous aimer immédiatement.

Je dirais que mon parcours vers l’amour de moi-même a en fait commencé avec mon accident, lorsque je suis devenue paralysée. Avant de devenir une femme handicapée, j’ai toujours pensé que je m’aimais, mais ce n’est que lorsque j’ai vécu un événement qui a changé ma vie, que lorsque je suis devenue quelqu’un qui vit maintenant dans un corps marginalisé et un corps qui n'est pas souvent célébré, que j’ai vraiment appris ce qu’était l’amour de soi.