DONNONS SANS COMPTER

Noël, c’est le seul moment de l’année où on a l’occasion de donner plus que ce qu’on reçoit. Chez The Body Shop, nous avons à cœur, ce Noël 2021, de soutenir les associations.C’est pourquoi cette année, à chacun de vos achats, nous reversons un don pour Amnesty International Belgique, qui lutte contre les violences sexuelles. Ces dons permettront à Amnesty International de poursuivre ses actions de sensibilisation et d’incitation du gouvernement belge à prendre des mesures de prévention urgentes et un meilleur soutien aux victimes.

REJOIGNEZ-NOUS POUR SOUTENIR LA CAMPAGNE D’AMNESTY INTERNATIONAL CONTRE LES VIOLENCES SEXUELLES

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : la violence sexuelle est un problème grave en Belgique. Deux tiers de la population belge y seront confrontés au cours de leur vie.*

La plupart des victimes ne le signalent pas (moins d’un sur dix, selon les estimations), de peur de ne pas être crues. Et même s’ils le font, les chances de condamnation sont minces. C’est inacceptable. En outre, il existe encore trop de mythes et de stéréotypes néfastes autour de la violence sexuelle.

Il est donc nécessaire de mettre en place des campagnes de prévention, de soutenir les victimes et de punir correctement les auteurs de ces actes.

Demandez au gouvernement belge de faire de la lutte contre les violences sexuelles une priorité absolue.

*UN-MENAMAIS research 2021

31 % de la population belge pense qu'il ne s'agit pas d'un viol si la personne n'a pas clairement refusé la relation sexuelle non sollicitée.

90 % des incidents sexuels ne sont pas signalés en Belgique.

81 % des femmes sont victimes de violences sexuelles au moins une fois au cours de leur vie.

SIGNEZ LA PETITION D’AMNESTY

À l’attention d’Alexandre De Croo, Premier ministre belge, et des Ministres-Présidents des entitées fédérées

Monsieur le Premier Ministre,

Messieurs les Ministres-Présidents,

En 2020, un sondage Amnesty International et SOS Viol réalisé par l’institut Dedicated révèle la persistance des violences sexuelles en Belgique. Une personne sur deux a été victime de violence sexuelle. 20 % des femmes et 24 % des jeunes ont déjà subi un viol et parmi les personnes victimes de violences sexuelles, au moins 48 % d’entre elles ont été exposées pour la première fois avant leur 19 ans. La Belgique peut et doit mieux faire pour endiguer ce fléau. La prévention manque et les stéréotypes liés au viol perdurent. La prise en charge des victimes tout au long de leur parcours n’est pas assez solide et reste trop aléatoire et de trop nombreux cas restent impunis.

En 2016, la Belgique a pourtant ratifié la Convention d’Istanbul contre les violences faites aux femmes. Elle doit se conformer aux obligations qui en découlent en :

consacrant un budget spécifique, transparent, pérenne et suffisant à la lutte contre le viol, incluant la pérennisation des trois Centres de prise en charge des violences sexuelles et la création d’au moins un centre par province ;

renforçant la formation de base et continue des acteurs et actrices de première ligne, notamment dans les secteurs policier et judiciaire ;

améliorant l’efficacité et la qualité des poursuites judiciaires, afin de réduire le taux de classement sans suite et de lutter contre l’impunité ;

garantissant une prévention solide sur la question des violences sexuelles à destination des jeunes.

Veuillez recevoir, Messieurs, l’expression de ma haute considération

JE SUIS UNE VICTIME DE VIOL, QUE FAIRE ?

Deux tiers de la population belge a déjà été confrontée à un comportement sexuellement transgressif. Seule une minorité d’entre eux cherche de l’aide. Amnesty International veut changer cela, par exemple avec le soutien de fantastiques bénévoles et militants, jeunes et moins jeunes, qui distribuent des tracts, s’adressent aux autorités locales pour demander plus de fermeté et font descendre la pétition dans la rue, afin que le sujet devienne plus discutable, que la violence sexuelle diminue et que les victimes soient mieux aidées.

Amnesty a également rassemblé les lignes d'assistance nationales et locales sur une seule page. Cliquez sur le lien ci-dessous.

ON VOUS PRÉSENTE : ANNE, BÉNÉVOLE À AMNESTY INTERNATIONAL

"Salut, je suis Anne ! Je suis bénévole pour Amnesty International dans la lutte contre la violence sexuelle, car je pense que c’est un sujet très important. Trop de personnes doivent y faire face et les auteurs s’en tirent trop souvent à bon compte. C’est un gros problème. Comment pouvons-nous nous sentir en sécurité ? Cela peut arriver à n’importe qui, à n’importe quel moment... Je veux contribuer à changer cela."

011/500321

Du lundi au vendredi :

10 h - 18 h






© 2021 The Body Shop International Limited

®Une marque déposée de The Body Shop international Limited ; une marque déposée de The Body Shop international Limited tous droits réservés.